Partager... Twitter Google + LinkedIn Envoyer par mail

Edification de la Tour de fontaine et sa Corniche

- Rédaction Damien, statut Amateur, le 7 octobre 2009, 15:48 - Mise à jour le 8 Jun 2014, 17:09 -
3716
30

Galerie d'images

Présentation par l'administrateur

Au départ, j'ai cru qu'il s'agissait de la parfaite restauration d'un beau bâtiment ancien. Mais en fait, Damien a imaginé et construit intégralement cette belle tour qui abrite une fontaine. La tour est construite en moellons et pierres de taille naturelles. Pour réaliser la corniche, seul élément en pierre reconstituée, il a dû commencer par concevoir un moule relativement sophistiqué qui représente un beau travail d'ébénisterie, précédé on s'en doute par des recherches, des observations et des calculs précis.
Le premier objectif lorsque l'on est obligé d'introduire des éléments en pierre reconstituée au cœur d'une construction en pierres naturelles, c'est de faire en sorte qu'ils s'intègrent parfaitement, jusqu'à devenir indiscernables. Bravo Damien, objectif atteint avec brio, et très beau travail digne des anciens bâtisseurs tailleurs de pierre !
Loup


Contexte

  • Autoconstruction

Il s'agit d'une construction nouvelle débutée en 2004. Tout est parti de la découverte d'un ancien bac monté en pierre enfoui dans la terre et de la redécouverte de la source qui coulait ici il y a 30 ans et qui avait disparu. Afin de protéger ce bac (qui n'a rien d'extraordinaire en soi mais c'est une trace du passé) j'ai imaginé construire une tour ronde au dessus et faire venir la source à l'intérieur. Une fois le permis de construire accepté j'ai déterminé l'axe de construction. Les pierres de moellons ont toutes été bouchardées sur tout le premier étage. Toutes les pierres des ouvertures ont été taillées à la scie et au chemin de fer

Techniques employées

  • Moules en bois

Seule la corniche est en pierre reconstituée.
Je suis très content du résultat, j'ai utilisé les proportions 1 de ciment blanc Calcia pour 3 de calcaire 0/6.3.
J'ai seulement gratté la pierre avec une truelle pour faire ressortir les aspérités.
Avant la pose, les pierres ont été colorées avec un mélange de purin d'orties et de poudre d'ocre puis scellées à la chaux blanche.
Les joints sont réalisés avec un mélange de chaux aérienne et de chaux blanche.
Le mélange calcaire/ciment blanc donne une pierre très dure voir très cassante, un petit choc entre elles lors de la pose et c'est un morceau qui part.
J'essaierais avec de la chaux la prochaine fois pour voir.

Retour d'expérience

Maintenant il me reste à confectionner le toit, ayant apprécié cette technique de pierre reconstituée je souhaiterais réaliser un toit en dôme. L'hiver et les mauvais jours approchent, ils permettront de réfléchir à la technique à employer pour le dôme et peut-être de commencer à construire les premiers moules. J'ai pensé à d'abord réaliser 6 arcs se joignant sur une même clé de voute puis de coffrer les vides et les couler petit à petit...

Profil

Pseudo : Damien
Origine : Dordogne (24)
Statut : Amateur

Liens sur le Web